Chiffres PPCM 2019

Présentation des carcasses

Au cours de l’année 2019, les techniciens ont réalisé 1 942 visites dédiées à l’évaluation de la présentation sur 67.604 carcasses, soit 2,1% des carcasses de gros bovins abattus (1 908 visites en 2018 pour 66.180 carcasses, soit 1,9% du nombre de GB abattus sur cette période).

Le tableau présenté ci-dessous reprend pour chaque partie anatomique le pourcentage moyen national d’anomalies relevées par les techniciens de NORMABEV et l’évolution constatée entre 2018 et 2019.

  2018  2019  
1%2%3%1%2%3%
Pièces anatomiquesQueue11%7%1%11%7%1%
Onglet8%1%0%9%1%0%
Hampe9%3%0%9%3%0%
Dégraissage ou mis à nu hors zone auotriséeCuisse (face externe)4%1%0%4%1%0%
Cuisse (face interne)10%1%0%11%2%0%
Œillet11%3%0%11%3%0%
Flanc24%6%1%24%7%1%
Au-delà de la 5ème côte27%10%0%26%9%0%
Paroi ventrale15%2%0%16%3%0%
gouttière jugukaire et plaie de saignée26%8%2%25%7%2%
Muscles mis à nu en zone autoriséeDos15%2%0%15%2%0%
Gros bout de poitrine22%5%0%22%6%1%
Zone pelvienne et abdominale16%1%0%18%2%0%
Autres (ex : grappé, section pattes, …) 14%0%0%14%0%0%

Le pourcentage moyen de carcasses qui présentent au moins un indice de gravité supérieur ou égal à 2 est de 41%, soit stable par rapport à l’année précédente. Ce taux varie selon les catégories. Il est de 33% pour la présentation des jeunes bovins, de 47% pour les vaches et de 37% pour les génisses. Les principales anomalies sont rencontrées pour les vaches de type laitier : taux de carcasses avec au moins un indice supérieur ou égal à 2 de 54% Ce taux d’anomalies est de 51% pour les vaches mixtes et 41% pour les vaches de type viande. Les vaches de type laitier représentent 30% de l’échantillonnage des vaches, les vaches mixtes 15% et les vaches de type viande 55%.

Le taux de carcasses qui présentent un indice supérieur ou égal à 2 varie également selon les régions. Il avoisine ou dépasse les 50% dans 6 régions, à savoir PACA (57%), Occitanie (53%), Bourgogne-France-Comté (50%), Bretagne (49%), AURA (48%) et Grand-Est (47%).

Aucune amélioration de ce taux par rapport à l’année précédente n’est constatée. Les principales raisons évoquées ou constats qui conduisent à ces observations sont les suivants:

  • difficulté rencontrée pour le recrutement de personnel qualifié et dans la fidélisation de ce personnel dans le temps ;
  • baisse d’activité ;
  • difficulté rencontrée dans l’utilisation ou la conduite de certains matériels tels que l’arrache cuir. ;
  • ergonomies de certains postes non adaptées ou matériel mal affûté (poste d’émoussage des gros bouts de poitrine notamment) ;

Délais de pesée

En 2019, les techniciens NORMABEV ont systématiquement mesuré le délai de pesée lors de chaque visite en abattoir en présence d’animaux au poste de saignée.

Le tableau ci-dessous présente la répartition de ces dépassements mesurés de 2015 à 2019 :

Le pourcentage de hors délais est plus faible pour les abattoirs dont le tonnage de gros bovin abattu annuellement est supérieur à 5000 tonnes avec un taux de 36%. Ce taux est plus élevé pour la tranche 3000-5000 tonnes avec un taux de 67%.

Comme pour la présentation des carcasses et à l’exception de la Bretagne, on retrouve les mêmes régions qui affichent un taux de dépassement avoisinant ou dépassant les 50%, à savoir PACA (58%), Occitanie (53%), AURA (51%), Bourgogne-France-Comté (49%), et Grand-Est (50%). Se rajoute à cette liste le Centre-Val-de-Loire (60%) mais avec un échantillonnage faible.

Conditions de pesée

Au cours de l’année 2019 les techniciens NORMABEV ont poursuivi les actions menées les années précédentes dans le cadre des vérifications des conditions de réalisation de la pesée. Les non conformités relevées au cours de l’année portent sur les points suivants:

  • Vignette verte en cours de validité : 5 abattoirs n’avaient pas fait réaliser le contrôle de leur bascule à l’échéance de la date de validité,
  • Stabilité du « zéro » ou de la tare affichée lorsque la bascule n’est pas en charge : 7 bascules avec une non-conformité,
  • Amortissement des oscillations avant la prise de poids : 5 bascules avec des défauts,
  • Stabilité de la bascule au moment de la prise du poids : 9 bascules non conformes,
  • Présence du carnet de métrologie : 2 abattoirs n’ont pas été en mesure de nous présenter le carnet de métrologie de leur bascule fiscale,
  • Vérification des tares appliquées : 15 abattoirs avec des écarts entre le poids moyen des crochets et esses en service et le poids de la tare déduite. Certains écarts sont en défaveur de l’abattoir. Les principaux écarts sont relevés dans les abattoirs avec des circuits dits « ouverts ».

Classement

Sur l’ensemble de l’année 2019, les techniciens NORMABEV ont classé 134.916 carcasses de gros bovins sur la chaîne ou en chambre froide. Cela représente 4,1% du nombre de gros bovins abattus dans l’année.

Le tableau ci-dessous présente la concordance en conformation, tous abattoirs confondus, entre les 134 916 classements estimés par les techniciens NORMABEV et ceux retenus par les classificateurs d’abattoirs.

 National    
> ou = - 2/3- 1/3Concordance totale+ 1/3> ou = + 2/3
20160,4 %12,5 %76,2 %10,5 %0,3 %
20170,3 %12,1 %76,6 %10,6 %0,3 %
20180,5 %12,7 %76,1 %10,4 %0,4 %
20190,4 %12,3 %76,5 %10,5 %0,3 %

La concordance à plus ou moins un tiers de classe est de 99,3% en 2019 (résultats quasiment identiques aux trois années précédentes).

La proportion de sous et de sur-classements en conformation est globalement équilibrée (excédant négatif de 1,9%).

Le tableau ci-dessous représente la concordance de l’état d’engraissement évaluée à la classe entière.

 National  
> ou = -1 classeConcordance à la classe entière> ou = + 1 classe
20163,2 %93,1 %3,6 %
20173,2 %93,0 %3,7 %
20184,3 %91,6 %4,1 %
20194,0 %91,4 %4,7 %

La concordance à la classe entière est de 91,4% pour NORMABEV (résultats en légère baisse de 0,2% par rapport à 2018). Les écarts de plus d’une classe sont liés soit aux états d’engraissement 1 qui sont mis en 2 par les classificateurs ou les états d’engraissement 4 qui sont mis en 3 par les classificateurs. La proportion de sous et de sur classements en engraissement est équilibrée.

Les résultats 2019 du cumul des classements MAC (Machine à classer) en conformation en comparaison de celui expertisé par les techniciens NORMABEV sont repris ci-dessous. 104 605 classements ont pu être comparés (94 331 en 2018).

 Conformation MAC / Tech    
> ou = - 2/3- 1/3Concordance totale+ 1/3> ou = + 2/3
20164,9 %22,5 %47,2 %20,5 %4,9 %
20174,8 %22,8 %47,2 %20,7 %4,5 %
20184,2 %21,7 %47,5 %21,9 %4,7 %
20194,2 %22,4 %48,1 %21,0 %4,4 %

Le taux de concordance à plus ou moins un tiers de classe de 91,5% entre les classements proposés par les machines à classer et ceux expertisés par les techniciens NORMABEV continue à s’améliorer légèrement (90,7% en 2017, 91,1% en 2018).

Marquage

Le marquage du numéro d’identification à l’encre sur la carcasse avant l’enlèvement des oreilles est conforme dans 88% des cas. Les principales non conformités relevées sont l’apposition de ce numéro à l’encre après l’enlèvement des oreilles ou son absence sur au moins un des 4 quartiers.

Le marquage de la catégorie et du classement (sur l’étiquette de marquage ou à l’encre sur la carcasse) : un abattoir a été contrôlé en 2019 sans le marquage de la catégorie sur l’étiquette. 46 abattoirs utilisent le marquage de la catégorie et du classement à l’encre. Il est conforme dans tous les cas. Tous les autres abattoirs utilisent le marquage de la catégorie et du classement par étiquette en remplacement de celui à l’encre. 81% des contrôles de marquage étaient conformes. La principale non-conformité relevée est l’absence d’en-têtes pour la catégorie et le classement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *